Communication du président

Chers Amis adhérents,

Comme promis, une nouvelle lettre pour vous tenir informés de la vie du conservatoire.

Tout d’abord, la situation dans les ruchers suite à l’arrivée du varroa.

Nous n’avons pas encore fait la visite de printemps (à Ouessant, elle se fait vers la fin avril) mais Patrick Gouédard avec quelques bénévoles a déjà fait deux visites en ce début d’année, nous avons constaté une charge parasitaire (définie par jour, et par comptage sur plateau) inférieure à deux varroas/jour par colonie sur une cinquantaine de colonies. Une dizaine d’autres sont par contre en cours de traitement car trop infectées. Nous espérons en sauver une petite quarantaine à la sortie de l’hiver mais, bien entendu, tout cela nous sera confirmé après la visite de printemps.

Dès à présent, le Conseil d’Administration réfléchit aux orientations à donner pour redévelopper notre cheptel selon les principes suivants qui seront à préciser :

1 – La fonction conservatoire : notre but n’est pas de produire du miel en quantité, mais de conserver la pureté de l’abeille noire qui, aujourd’hui, est supérieure à 99 %. Donc nous veillerons à rester autour d’une centaine de colonies.

2 – La diversité génétique est une question à suivre de près à Ouessant qui est un territoire isolé de 15Km2. De plus, avec les pertes liées à l’arrivée du varroa, nous avons perdu un haplotype sur les quatre que nous avions. Il nous faudra, probablement, trouver des solutions pour renforcer la diversité génétique des abeilles à Ouessant. Le prochain CA de l’association sera consacré à cette question avec l’aide, entre autres, de Lionel Garnery, scientifique spécialiste de ces questions. Les analyses génétiques, réalisées il y a un an, nous aideront à déterminer notre action en la matière.
La reconstitution des ruchers en tenant compte des questions génétiques est sûrement la question la plus importante à traiter cette année. Nous sommes confiants car nous avons une bonne équipe et, avec les appuis des vétérinaires, des scientifiques, du GDSA29, et de bien d’autres intervenants, nous relèverons le défi.

En parlant d’équipe, nous avons de nouvelles recrues qui, à tour de rôle, viennent sur l’île tous les mois, encadrées par des apiculteurs confirmés, le tout étant supervisé par Patrick Gouédard qui est le responsable des ruchers. Nous recherchons toujours des bénévoles actifs en apiculture mais aussi dans l’entretien des ruchers et des bâtiments, etc. Si vous êtes disponibles, contactez Patrick (N° en fin de cette lettre).

Nous avons également attribué les différentes fonctions du bureau. Le poste de secrétaire est, comme indiqué dans la précédente lettre, toujours occupé par Pierre Levené et le poste de trésorier par Luc Le Digabel qui vient d’être élu au dernier CA. Un nouveau salarié, Olivier Legall, a été embauché en janvier, un jour par semaine, pour nous aider dans le suivi des ruchers. Il n’est pas apiculteur mais vient de commencer une formation, et il habite Ouessant.

Nous avons convenu à ce CA que la prochaine AG aura lieu en octobre.

Enfin, comme nous l’avons déjà dit, nous souhaitons mettre en œuvre deux nouveaux projets pour mieux sensibiliser le public aux problèmes de l’environnement à partir de l’abeille.

Le premier, festif, consiste à organiser la journée du miel que nous n’avons pu réaliser l’année dernière à cause de la covid. Elle aura lieu le samedi 17 septembre et nous organiserons, entre autres, une conférence sur le goût du miel avec dégustation. Vous pourrez, également, goûter et acheter du miel produit par les apiculteurs qui ont travaillé bénévolement sur les ruchers du conservatoire, l’année dernière. Réservez la date !

Le deuxième projet sera plus long à mettre en œuvre. Il consiste à concevoir une exposition permanente en extérieur au phare du Stiff avec une ruche vitrée, différentes ruches utilisées en France et des panneaux sur différentes thématiques : la vie de l’abeille, l’abeille noire, les produits de la ruche, le lien abeille et environnement, etc.
Un chantier sur plusieurs années !

Comme vous le voyez, chers amis, ce n’est pas le travail qui manque.
L’équipe du CA vous remercie de l’attention que vous nous portez et de votre soutien. Nous reviendrons vers vous, régulièrement, pour vous tenir informés de la vie du conservatoire.

Formons le vœu que l’arrivée du printemps nous apporte un peu de douceur dans nos vies après cette période de covid, et surtout la fin de cette horrible guerre en Ukraine.

Le Conseil d’Administration
Jo Héré, Patrick Gouédard, Pierre Levené, Luc Le Digabel, Alain Guinvarc’h, Frédéric L’Hôte, Nina Lorain, Roland Le Teuff, Patrick Pérès.

PS :
1. Pour les propositions de bénévolat, contactez Patrick Gouédard au 06 82 02 64 12.
2. Pour adhérer ou renouveler votre adhésion, cliquez ci-dessous.

Communication du président

Ouessant le 29/12/2021

Chers amis,

En cette fin d’année, nous revenons vers vous pour vous donner des nouvelles à vous qui avez collaboré d’une manière ou d’une autre avec le conservatoire.

L’année 2021 a été une année particulièrement difficile pour le conservatoire de l’abeille noire d’Ouessant et ce pour trois motifs : la COVID, les conditions climatiques mauvaises et l’arrivée du Varroa.

La COVID a compliqué notre fonctionnement sur plusieurs plans :
– Elle a rendu notre fonctionnement avec des bénévoles plus difficile du fait des différents confinements. Nous avons, malgré tout, réussi à maintenir une présence régulière sur l’île, et toutes les opérations de suivi des ruchers et de récolte du miel ont pu se faire normalement. Un permanent apicole saisonnier nous a grandement aidés dans ces tâches.
– Nous avions prévu d’organiser une journée de l’Abeille Noire en mai à Ouessant afin de sensibiliser les Ouessantins et les touristes aux problèmes d’écologie par le biais de l’abeille. Le sujet de cette journée était « Le goût du miel » avec un intervenant : Etienne Bruneau de l’association CARI en Belgique. Nous avons dû reculer cette journée à juin puis juillet et au final l’annuler car l’intervenant ne pouvait se déplacer du fait d’une quarantaine mise en place à son retour en Belgique. Nous relancerons ce projet en 2022

Les conditions climatiques ont été très mauvaises au printemps de cette année, à tel point que l’on a dû attendre mi-mai pour ouvrir les colonies. Ceux d’entre vous qui ont des colonies ont dû, également, avoir des pertes de récolte importantes.
Il en résulte, pour nous, une récolte médiocre inférieure de 50 % à celle de l’année dernière.

Le varroa est un parasite arrivé en Bretagne dans les années 80. Georges Hellequin, habitant Ouessant, avait fait venir quelques colonies d’abeilles noires avant cette arrivée du varroa en Bretagne. Le conservatoire fut créé quelques années plus tard pour conserver cette abeille noire, pure à plus de 99 %, indemne de varroa.
Le varroa est arrivé cette année à Ouessant et nous l’avons découvert tardivement à cause des mauvaises conditions climatiques comme indiqué au paragraphe ci-dessus.
C’est une catastrophe, mais nous nous organisons pour y faire face.
Conseillés par une vétérinaire, nous avons pris les mesures appropriées pour limiter la perte de colonies mais nous nous attendons, malgré tout à en perdre de 60 à 80 %.
Sur l’île de la Réunion où le varroa est arrivé il y a quelques années, ont été perdues 30 % des colonies la première année et 60 % la deuxième année !
Dès à présent, nous avons contacté des scientifiques de l’INRAE et de l’ANSES et ils sont venus récemment sur l’île faire des prélèvements et étudier les virus liés au varroa.

Des remerciements particuliers sont à adresser ici aux TSA bénévoles du GDSA29, qui nous ont prêté main forte, avec Agnès Ménage, vétérinaire, aux moments les plus difficiles dans la gestion de cette crise. Merci, également, à tous les bénévoles venus sur l’île tout au long de l’année pour nous aider dans le suivi des ruchers, dans l’extraction du miel et sa vente, et enfin dans l’entretien du matériel et des locaux .
Aujourd’hui notre objectif est de conserver l’abeille noire d’Ouessant en limitant au mieux les pertes.
Nous sommes donc très inquiets et auront une vue objective de la situation au printemps prochain.

Face à ces événements, le Conseil d’Administration poursuit son travail et fait le maximum pour garantir la préservation de la pureté de notre abeille noire.
En 2022, nous allons « re-fortifier » les ruchers d’Ouessant avec une abeille toujours aussi pure, nous allons organiser notre journée du miel et travailler sur un projet d’expo permanente pour sensibiliser les quelques dizaines de milliers de visiteurs qui passent au Stiff tous les ans aux problèmes de l’environnement. En effet nous savons que l’abeille est une sentinelle face au défi écologique que notre société traverse.

Notre association a identifié trois besoins pour poursuivre son développement :

  1. Le suivi des ruchers qui demandent l’engagement d’apiculteurs expérimentés, disponibles pour venir sur l’île de façon ponctuelle (ces apiculteurs peuvent contacter directement Patrick : gouedard.patrick@wanadoo.fr).
  2. Le renforcement de nos capacités de communication, notamment sur les réseaux sociaux.
  3. La mobilisation d’un bénévolat polyvalent afin d’accompagner les moments forts de notre vie associative.

    Il y a donc du travail pour les bénévoles continentaux comme ouessantins qui nous soutiennent, pour certains depuis notre création.

2021 a vu les départs de Bernard Guiavarc’h, Guénaëlle Le Gouil et Jacques Cousquer du CA. Nous les remercions pour tout le travail qu’ils ont accompli ces dernières années. Pierre Levené et Patrick Gouédard nous ont rejoints au CA, le premier comme secrétaire, le second, comme responsable des ruchers. D’autres personnes sont en contact avec nous pour rentrer au CA, mais il nous reste, en ce moment, des places disponibles : c’est l’occasion de lancer un appel à vous toutes et tous, car nous souhaitons renforcer la présence féminine dans notre CA.

Formons le vœu qu’ensemble nous réussissions dans notre entreprise.

Dans l’attente de la prochaine AG, courant mars, où nous espérons avoir le plaisir de vous rencontrer, nous vous souhaitons une très bonne année 2022 à vous et à tous ceux qui vous sont chers.

Le Conseil d’Administration
Jo Héré, Pierre Levené, Patrick Gouédard, Alain Guinvarc’h, Rolland Le Teuff, Frédéric L’Hôte, Nina Lorin, Patrick Péres.

PS : Vous pouvez adhérer à l’ACANB. La cotisation 2022 est de 20€.

« Le jour d’après »

Alain MALLEGOL, l’un de nos adhérents, participe et contribue au forum Le jour d’après.

Sa contribution porte sur la reconnaissance des écosystèmes naturels et de leurs services au travers de :

  • l’intérêt des abeilles mellifères locales et des pollinisateurs sauvages
  • l’intérêt des cours d’eau en bon état écologique

Si vous souhaitez consulter, échanger,
partager, soutenir les causes défendues,
cliquez sur l’image ci-dessous :